« Catch Me If You Can” Opening Night Recap

Last night’s opening of “Catch Me If You Can” showcased a body of captivatingly distorted and surrealist work from the French brothers, Ratur and Sckaro. The two brothers share a lifelong partnership of painting in the streets and in the studio–this collection brilliantly reveals their roots in classical oil painting and graffiti. The dynamic and colorful show produced positive energy from existing and new fans of the artists alike. A big thank you to everyone that came out to support Ratur and Sckaro. “Catch Me If You Can” is on display until January 7th, Tuesdays-Saturdays from 12PM-6:30PM. For catalog requests/art inquiries please contact Adriana(at)1amgallery(dot)com. Opening tonight: Catch Me if You Can, Ratur & Sckaro By 1:AM Posted: November 5, 2015 San Francisco!! Join us tonight, 6:30-9:30PM, for the opening of Ratur & Sckaro’s exciting new show, “Catch Me if You Can”. Both artists will be in attendance, and theevent is free and open to the public. Sckaro’s “Yogurt Pot”  …

Lire la suite

Les cuisses de Marie

1970 Vendredi 3 juillet Cet après-midi les cantonniers ont tendus des ampoules de part et d’autre de la place de l’église, poussant même la décoration jusqu’à la salle des fêtes à côté des grilles du cimetière. Il est 22 heures, on est tous dehors pour voir les belles lumières vertes, rouges, bleues et jaunes éclairer la place et le monument aux morts. 400 noms gravés sur le marbre brillent au rythme des oscillations des guirlandes. Il fait bon, la journée a été sans soleil, d’un ciel gris sombre et opaque. Le jour a fait place à la nuit, c’est le début des grandes vacances. Je me balance sur les énormes chaines accrochées aux bittes de granit fermant les côtés de la place. Mon ombre se reflète sur la façade de l’épicerie de Madame Lorite. Avec les va-et-vient, la lumière projette ma silhouette tantôt monstrueuse léchant la vitrine et montant jusqu’à…

Lire la suite

Auto-portrait 1978

Nous sommes le 7 août, j’ai entendu ce midi à la radio qu’un coup d’état venait de se produire au Honduras. C’est loin d’ici le Honduras. D’ailleurs, je ne sais pas exactement où cela se situe, en haut, au milieu ou en bas de l’Amérique latine. Il faudra que je regarde sur les planisphères accrochées sur les murs de la chambre appelée par la famille « chambre aux cartes », à mi étage de la maison de ma tante. Cet après-midi je ferai des photos dans l’escalier, j’en profiterai pour jeter un coup d’œil à ce fameux Honduras. Un jour il faudra que je parte en Amérique du sud, j’ai en tête le nom d’une ville, Montevideo, capital de l’Uruguay. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression que c’est une belle ville. C’est un nom qui sonne bien « Montevideo ». J’aimerais aussi aller en Argentine, mais la dictature militaire me fait froid…

Lire la suite

Escapade pluvieuse

    Une petite promenade dans la Manche un jour de pluie. Sur le perron de sa maison, mon ami Coco, m’a dit qu’après ce lundi sombre, il ferait toujours beau. Il doit avoir raison.

Lire la suite

Merci Kodak

Inconnu des jeunes photographes, la Kodachrome évoque un glorieux passé photographique pour les plus de 40 ans. Mes copains et moi faisions généralement des photos en noir et blanc, parce que ce n’était pas cher, qu’on pouvait faire les développements soit même et surtout, on voulait s’identifier à Jeanloup Sieff ou Ralf Gibson.   De temps en temps, quant le porte monnaie le permettait, j’achetais une Kodachrome livrée avec son sachet hermétique pour l’envoi au laboratoire de développement. Chargée dans dans mon Canon TLB, j’étais assuré d’avoir des couleurs vives presque saturées. Vu le prix dispendieux de la 36 vues, je goûtais mon plaisir à chaque déclenchement, en prenant mon temps pour trouver les sujets, ajuster le cadrage. Arrivait malheureusement le moment où mon pouce armait la dernière vue, provoquant le bloquage du levier retenu par la tension du film fixé au fond de la bobine.   La série photographique…

Lire la suite

EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE « 36 DE 100 »

En cette année anniversaire, Leica Camera présente une sélection exclusive de photographies emblématiques Leica Camera AG fête cette année les « 100 ans de photographie Leica ». À l’occasion de cet anniversaire, l’entreprise, dont le siège se trouve à présent au Leitz-Park à Wetzlar, présente une installation photographique exceptionnelle intitulée « 36 de 100 ». Cette exposition a été dans le cadre des festivités qui se sont déroulées le 23 mai 2014 dans le siège du groupe Leica Camera AG. Ce projet photographique « 36 de 100 » comprend en tout 36 photographies emblématiques Leica des 100 dernières années. Les images sélectionnées sont des sujets entrés dans l’histoire de la photographie qui ont contribué à la naissance du mythe de la marque Leica. Toutes les prises de vue ont été réalisées avec un appareil Leica et présentent l’esthétique exceptionnelle du petit format. Cette exposition présente des photographies qui ont particulièrement…

Lire la suite