Le temps des ASA

 

 

Claude et Pierre

L'un est une figure incontournable de la vie d'un photographe havrais depuis 35 ans (Claude), l'autre fut mon professeur de photographie à l'époque où j'étais à l'école d'Art (Pierre).

Claude Guignery a vendu tout ce qui existe comme appareils photo, objectifs et accessoires divers. Je l'ai connu à l'âge de 15 ans quand je venais acheter mes premières pellicules chez Rolland, près du Rond-Point, c'était l'époque des vendeurs en blouse blanche, synonyme de technique et de savoir. J'étais impressionné devant la multitude de matériel et je rêvais de pouvoir acheter un jour un Hasselblad ou un Leica. Claude avait un patron, Etienne (Rolland), il me vouvoyait toujours et quand je lui demandais un renseignement spécifique en rapport avec un achat futur il me rétorquait : "Monsieur Maslard, ce que vous me demandez se trouve comme une "housse de cathédrale" et de plus ça se vend comme un "cercueil à 2 places". Mais je vais bien trouver ce qu'il vous faut, laissez-moi le temps de fouiller dans la réserve".

Ah, la réserve, je n'y suis jamais monté mais j'ai toujours pensé qu'elle regorgeait de milliers de choses incroyables, j'aurai tant aimé pouvoir explorer cet endroit mystérieux.

Aujourd'hui Claude n'est plus l'employé d'Etienne Rolland, il a son propre magasin, bric à brac photographique dans l'arrière boutique et Nikon numérique en vitrine.


J'ai rencontré Pierre à l'école des Beaux Arts du Havre, il était prof de photo et moi étudiant. Je pratiquais la photo depuis quelques années avec mes copains, Denis, Pierre et Nicolas, mais jamais je n'avais vu un studio photo. Quand je suis arrivé pour la première fois en cours avec Monsieur Hahn (Pierre) je fus très impressionné, non pas par le lieu, mais par le professeur. Monsieur Hahn était un homme sérieux qui enseignait à des jeunes baba cool. C'était un passionné de technique, incollable sur d'innombrables sujets, éclairage (Bowens), labo (Ahel), boîtiers et objectifs (Nikon), pellicules Technical Pan, Tri X, D76 fabrication maison… que du bonheur. Pierre était toujours là pour nous aider, nous guider. Du simple conseil à l'assistance complète d'une prise de vue, pendant et en dehors des cours. Tant d'années ont passé et Monsieur Hahn, pardon Pierre, est toujours à nos côtés pour diffuser son savoir et ses astuces. Nous le voyons régulièrement dans les magasins photo en train de prodiguer comme un médecin ses prescriptions : pas de D76 pour ton APX 100, utilise plutôt du Xtol, le grain sera beaucoup plus fin.

J'allais oublier, Pierre plaisante toujours avec les clients, ce qui dans certains cas pose problème au vendeur. "Vous n'allez pas acheter ça malheureuse, cet objectif est tombé par terre hier", ou "cet objectif à beaucoup trop de vignette à pleine ouverture, ne l'achetez pas".


Photo réalisée sur pied avec une Graflex Crown Graphic de 1952 – 4x 5 inches Plan film Fuji Pro 160S

Comments are closed.

Comments are closed