L’attente

Je ne l'ai plus… je l'aime toujours. Elle n'est plus là, j'ouvre la porte, la pièce est dans la pénombre, son odeur est encore présente, seulement son odeur parce qu'elle s'est envolée. Je me souviens d'elle dans sa robe rouge, splendide comme à l'accoutumée, toujours élégante et digne, une vrai princesse du soleil levant. Elle aura bientôt 32 ans, moi 54. Je suis assis depuis 2 heures dans l'hôtel de police, l'attente est longue, je suis angoissé, ils viennent de la retrouver dans un buisson, couchée par terre, la tête dans la boue. Elle est vivante mais pleine de contusions. J'ai peur de la voir, je sais au fond de moi que sa beauté survivra, que son âme ne perdra pas l'étincelle qui l'illumine. Pourquoi l'a on prise? Pourquoi s'est-elle laissée démarrer? Une 500xr pourtant cela ne se donne pas facilement.

Comments are closed.

Comments are closed