« Catch Me If You Can” Opening Night Recap

Last night’s opening of “Catch Me If You Can” showcased a body of captivatingly distorted and surrealist work from the French brothers, Ratur and Sckaro. The two brothers share a lifelong partnership of painting in the streets and in the studio–this collection brilliantly reveals their roots in classical oil painting and graffiti. The dynamic and colorful show produced positive energy from existing and new fans of the artists alike. A big thank you to everyone that came out to support Ratur and Sckaro. “Catch Me If You Can” is on display until January 7th, Tuesdays-Saturdays from 12PM-6:30PM. For catalog requests/art inquiries please contact Adriana(at)1amgallery(dot)com. Opening tonight: Catch Me if You Can, Ratur & Sckaro By 1:AM Posted: November 5, 2015 San Francisco!! Join us tonight, 6:30-9:30PM, for the opening of Ratur & Sckaro’s exciting new show, “Catch Me if You Can”. Both artists will be in attendance, and theevent is free and open to the public. Sckaro’s “Yogurt Pot”  …

Lire la suite

Emile Friant

Né à Dieuze, Émile Friant, fuyant avec ses parents la Lorraine annexée, quitte très tôt sa terre natale pour gagner Nancy. Remarqué pour son talent dès son apprentissage à l'école municipale des beaux-arts de sa ville d'adoption, il obtient le second Prix de Rome en 1883 et le prix spécial du Salon de 1889 avec La Toussaint. La scène de La Toussaint se déroule devant l'entrée du cimetière de Préville à Nancy. Elle nous présente une grande famille lorraine, avec ses rites du deuil, sa conception de la charité et les principes d'éducation qui en découlent. Cette frise est une galerie de portraits, comme le sera dix ans plus tard La Douleur. De la petite fille au vieillard, les personnages sont liés les uns aux autres par la pièce de monnaie, geste de charité et seul échange entre deux classes sociales. Friant n'est pas insensible aux grandes découvertes de l'époque : la photographie, qu'il utilise…

Lire la suite