Anja Plaschg

L’Autrichienne Soap&Skin doit rigoler quand elle se brûle. Ça tombe bien, sous la glace de son nouvel album gronde le feu sacré. Critique et écoute. Sur son deuxième album, la jeune Autrichienne Anja Plaschg, alias Soap&Skin, reprend Voyage voyage de Desireless. Respect. Pas pour l’original, mais pour la reprise. Parce que Voyage voyage, Soap&Skin la fait voyager voyager : dérobée au dance-floor synthétoc des années 80, les deux jambes cassées, habillée d’un piano et de violons, et déposée sur la banquise – dramatique, exsangue et sublime. La chanson de Desireless, on aimait bien l’entendre à la télé ou à la radio, pour trois minutes de nostalgie passagère. La version de Soap&Skin, chantée en français accent teuton (“voyache, voyache”) mais sans ironie post-machin, est déjà une amie éternelle. “Au-dessus des kapitâles, des idées fatââles…” Anja Plaschg est une jeune (21 ans) femme fatale, fille cachée de Nico et Leonard Cohen, qui…

Lire la suite

David Bowie : un album sous sachet fraîcheur

  Publiée à la surprise générale le 8 janvier, la chanson Where Are We Now ?, fêtant à la fois le retour inespéré et le 66e anniversaire de David Bowie, était un choc autant qu'une fausse piste. En amont d'un album, The Next Day, dont la sortie était annoncée le 11 mars – et qui est diffusé en streaming gratuit sur la plateforme iTunes jusqu'au 12 mars -, cette ballade fantomatique et sa vidéo, diffusées simultanément sur Internet, offraient la fragilité nostalgique d'une promenade d'outre-tombe ("Walking the Dead") dans un Berlin d'avant la chute du Mur, celui-là même où le chanteur écrivit, dans la seconde moitié des années 1970, quelques-unes des pages les plus passionnantes de sa discographie. Lire la suite sur lemonde.fr

Lire la suite

La Story

Figure légendaire du rock français, Little Bob a eu plusieurs vies, l'exil en France, l'usine au Havre à seize ans, avant de créer ses premiers groupes. Un jour, il décide de se consacrer entièrement au rock and roll et abandonne l'usine, il ne le regrettera jamais. Au milieu des années 70, à une époque en pleine ébullition, il tourne avec Dr Feelgood, assiste à la naissance du punk-rock, côtoie Motörhead, Clash, Mink DeVille, Southside Johnny, Eric Burdon et les animals… Surtout cas unique, il tourne en Angleterre et en France, il apparaît comme un phénomène. La gloire, il l'effleure des doigts mais devient surtout, a partir des années 90, un personnage culte.           Rencontre avec Little Bob à la librairie la Galerne pour la sortie de son livre "La Story"

Lire la suite